En France, 30% des entreprises sont dirigées, par des femmes. Elles représentent 40% des créateurs de micro-entreprises, dont un tiers dans le secteur du conseil aux entreprises, un quart au service aux ménages, et un cinquième dans le commerce. De plus en plus de femmes osent entreprendre.

Si le soleil est au beau fixe. Pour certaines femmes entreprendre reste un cap difficile à franchir ; souvent pour des raisons de « risques » tant personnels que professionnels. Qu’en est-il vraiment, vécu de l’intérieur ?   Comment tout mener de front sans frôler le burn-out ?

 

Votre mental est votre meilleur allié

 

Étant moi-même une jeune entrepreneure, je souhaite apporter mon retour d’expérience sur l’étape de la création d’entreprise. Et le premier conseil qui me semble indispensable pour se lancer, c’est de se préparer mentalement à l’action, car le mental est le meilleur des carburants.

Il faut se préparer à essuyer des échecs. Le fleuve n’est jamais tranquille, semé d’embuches la barque doit être la foi que vous avez en votre projet. Si elle est implacable et robuste comme un chêne, la navigation sera d’autant plus tranquille : « il n’y a qu’une seule chose qui rend un projet impossible à réaliser c’est la peur de l’échec. »

Passé cette étape, si on continue à s’attacher à son projet, alors que notre entourage reste dubitatif, voire négatif, c’est qu’ il faut continuer car vous aurez déjà accompli la moitié du chemin.

 

Vos troupes doivent être unis : vie personnelle et professionnelle

 

Lorsqu’on se lance dans l’entreprenariat, nos meilleures armes résultent de l’équilibre entre vie personnelle et professionnelle.

J’ai un enfant de deux ans et quand j’ai créé la société Cdigitale.com, il ne faisait pas encore ses nuits ! Il a été difficile de concilier vie personnelle et professionnelle entre le stress, le manque de sommeil, la mise en place des actions pour le lancement de la société,  etc.

Mes journées étaient très intenses, elles le sont toujours d’ailleurs : j’essaie d’être un maximum productive pendant mes heures de travail pour pouvoir consacrer mon temps libre à ma famille.  Tout est affaire de priorité, et même si le bien-être de ma famille passe avant un livrable urgent à rendre, il peut arriver de déroger à ses propres règles lorsqu’il s’agit de répondre à un impératif professionnel.

D’ailleurs, pour ce qui est de la gestion d’entreprise, le business plan est incontournable. Il doit reprendre, au-delà des opportunités et chiffres clés du marché, les questions fondamentales que nous nous devons d’y répondre avant le lancement de tout projet : Pourquoi je souhaite me lancer ? Quelle est ma source profonde de motivation ? Quelle est ma vision ? En quoi mon projet sera-t-il différent ? Est-il scalable ? A quel besoin répond-il ? Qui est ma cible ?

Dans une époque où tout va (trop) vite, il est essentiel de prendre le temps de la réflexion. La patience dans l’action est une des qualités communes à tout entrepreneur(e)s performant(e)s

 

Endurance et persévérance vos meilleures armes

 

L’étape la plus difficile  reste de se lancer au-delà de la théorie. En effet, si rechercher le meilleur timing pour se réaliser est idéal, au fond il ne doit jamais être paralysant. En l’occurrence, pour certaines il n’y aura jamais de bon moment, alors autant agir et surtout se battre.

Le mental est notre meilleur allié pour obtenir les premiers résultats. Certes, il y aura des périodes difficiles, ou l’on pense parfois à tout arrêter. C’est comme les montagnes russes, et lorsque cela vous arrive et que vous avez mis votre cœur à l’ouvrage , la pression redescend aussitôt. Les choses évoluent et tout ce qui est autour évolue de même.

Ce qu’il faut retenir de cette expérience :  c’est qu’avec une harmonie saine entre vie professionnelle et vie familiale, un soupçon de lâcher prise et une bonne dose de « mental »,  nous avons pu atteindre les objectifs fixés et faire croître nos résultats au-delà de nos espérances . Aujourd’hui, en plus d’avoir des perspectives d’évolutions plus grandes pour mon entreprise, je suis également une maman comblée et investie dans l’éducation de mon enfant. Si c’était à refaire je n’hésiterais pas !

« Wafa Jbara présidente de la société Cdigitale 1er plateforme de services de communication digitale créée par des femmes pour la femme entrepreneure. »